A la rencontre du Château Haut-Bages Libéral

Vin produit par le fameux groupe familial GC Lurton Estates, le Château Haut-Bages Libéral est le fruit d’un travail de longue haleine sur un domaine qui a une longue histoire. En héritant du Château Haut-Bages Libéral, Claire Villars-Lurton a donné renaissance à un patrimoine viticole en perdition. Sa passion et son ambition ont permis au domaine d’atteindre une belle renommée.

Histoire du Château Haut-Bages Libéral

Ce Cru Bourgeois tient son nom des lieux dont il est issu et du nom des premiers propriétaires du château. Perché en haut d’un lieu-dit appelé Bages, ce vin d’appellation Pauillac nait d’un vignoble créé par une famille de courtiers au 18ème siècle. En alliant les terroirs de Pauillac, la famille Libéral a posé les premières pierres d’un patrimoine viticole qui perdure encore aujourd’hui grâce entre autre, au savoir-faire de Claire Lurton au sein du groupe familial GC Lurton Estates.

A lire aussi : Pourquoi est-il intéressant de s’abonner à une box dédiée aux bières ?

La famille Libéral cessa de régner sur ses terres en 1855 après avoir obtenu tout de même le titre de 5ème Grand Cru.
Par la suite, la vignoble a connu de grandes difficultés à cause de la crise économique, des guerres mondiales bien sûr et des maladies. Autant que d’événement qui ont presque détruit le vignoble.

Il faudra attendre 1960 pour que la famille Cruse devienne propriétaire à son tour du château et que le domaine puisse retrouver un nouveau souffle. C’est ensuite la famille Villars-Merlaut qui récupèrere le domaine en 1982 où elle terminera le travail de reconstruction déjà bien engagé par les précédents propriétaires.

A voir aussi : L’impact des fûts de chêne sur le vin

Le vignoble retrouve ses lettres de noblesse grâce à la rénovation des infrastructures et au développement du vignoble effectuées par Bernadette Villars-Merlaut. Son décès brutal dans un accident en 1992 précipite la reprise du domaine par sa fille Claire qui rejoint Jacques Merlaut, son grand-père. Pleine d’ambition, la jeune femme va porter le domaine viticole à la hauteur de la réputation que l’on connait aujourd’hui.

Bien qu’elle ne se destinait pas à la prise en charge de l’exploitation, Claire Villars s’est malgré tout investit entièrement dans sa mission. Son entrée en tant que gestionnaire du domaine a été marquée par les nouvelles améliorations techniques qu’elle a mené. Le Château Haut-Bages Libéral a donc vu ses vins s’affiner, gagner en élégance.

Découverte du vin Haut-Bage Libéral

Les vins du Château Haut-Bages Libéral jouissent d’une belle réputation et la qualité du terroir est confirmée par Pichon et Latour, ses voisins. Ils profitent du savoir-faire d’Alain Sutre et de l’expertise d’Eric Boissenot, oenologue célèbre de la région. Ce dernier travaille par ailleurs depuis longtemps avec la famille.

Les vendanges manuelles, le tri et la macération, la vinification sont tous les éléments essentiels au processus auquel il est apporté un grand soin. L’élevage s’effectue entre 12 et 18 mois dans des barriques en chêne. Le vignoble Haut Bages Libéral représente 30 hectares de vignes, avec 70% de cabernet-sauvignon et 30% de Merlot. Il est cultivé sur un sol grave profond et un autre calcaire crayeux.

Déjà opérée sur les autres domaines, la conversion du vignoble vers une production raisonnée est en cours. GC Lurton Estates a en effet la volonté de s’engager dans une démarche écoresponsable et favorisant une qualité toujours plus grande de ses vins.